Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Matinée sur les vocations

A l'occasion de la journée mondiale de prière pour les vocations, la Paroisse Jean XXIII a proposé un temps fort de partage sur les vocations


le Dimanche 25 avril 2010 à 09h 00

La Paroisse Jean XXIII a souhaité donné un accent particulier à cette journée du dimanche 25 avril 2010, entre le témoignage qui suscite les Vocations et l’Année sacerdotale.

 

Déroulement de la matinée :

 

 

9h00  :    Rassemblement de tous ceux qui étaient intéressés par le slogan : « Chrétiens avec vous ! Prêtres pour vous ! » 

 

 

 

 

Projection d’un film sur le Témoignage de trois prêtres du diocèse de Lyon intitulé : « Prêtres académie.com », suivie d’un Partage en carrefours autour de trois questions :

1.     Dans cet épisode, que découvres-tu de la vie de prière des prêtres ? Quels moyens utilisent-ils ?
2.     Dans la façon dont ils vivent, quel choix prioritaire apparaît ?

3.     Qu’est ce qui selon vous, est l’essentiel dans la vie d’un prêtre ?

 

11h00       :   Célébration Eucharistique à l’église Ste Rictrude 

au cours de laquelle, ont été évoqués les 40 ans de Sacerdoce de l’abbé Christian BAUFFE, les 20 ans de vie religieuse de sœur Marylène dans la Communauté du Prado,

et le témoignage de laïcs exprimant comment des prêtres les ont aidés à grandir dans la foi, ou à découvrir un visage du Christ qu’ils ne connaissaient pas.

 

Témoignage de Christian :

 

Christian, pourrais-tu te présenter ?
Je m’appelle Christian Bauffe. Je suis né à Valenciennes en 1943, d’une famille de 7 enfants. J’ai été ordonné prêtre en 1970. Envoyé comme vicaire à Douai puis à Fourmies, avec la mission d’accompagner les jeunes à travers la J.I.C, le scoutisme, l’A.C.E, l’Aumônerie de lycée. Durant cette période j’ai travaillé comme artisan d’art en poterie-céramique, tout en rejoignant tous ceux et celles qui travaillaient dans cette activité créatrice. De 1983 à 2010 la mission se précisait au contact de l’Abbé Pierre et des Compagnons, pour accompagner les blessés de la vie, les familles en milieu populaire, avec l’appui de l’ACO et du catéchuménat.
 
Quel fut le déclencheur de ta vocation ?
Vraiment, tout à l’origine, ce fut « la prière pour les vocations » que le vicaire de la paroisse me fit lire aux vêpres de ma communion solennelle. Après coup, je me suis demandé pourquoi c’était justement à moi qu’on avait demandé de dire cette prière. Mais d’autres déclencheurs ont appuyé ma vocation : comme cette réflexion d’un marin pendant mon service embarqué : « Christian, tu as de la chance de croire ! ». C’est vrai, mais je n’en avais pas conscience. Merci à lui !
Il y a eu également cette réflexion de Stéphane Bouqueniaux à qui je disais que je donnais une pièce à ceux qui sonnaient à ma porte : « tu es un pourri, par ce qu’en donnant du pognon, tu te donnes bonne conscience, alors que tu lui enlèves sa dignité qui lui restait ; il y a mieux à faire ».
 
 
Qu’est ce qui t’apparaît important dans ta mission, ta vie de prêtre ?
· La foi en Dieu s’inscrit toujours à travers une rencontre, des rencontres ; Dieu s’est fait rencontre dans le visage de Jésus-Christ-serviteur, afin que l’homme vive la rencontre de Dieu sur son chemin d’humanité. C’est la Bonne Nouvelle de l’Evangile à témoigner et à annoncer.
· Servir le Christ, c’est servir des chemins d’humanisation au cœur de situations deshumanisantes.
· Tout cela se nourrit et nourrit la prière, ainsi que la vie sacramentelle.

 

Témoignage de Marylène

 

Le 22 avril 1990, j’ai prononcé mes premiers engagements dans la congrégation des Sœurs du Monde Rural à la chapelle de Claveisolles dans le Rhône, heureuse de m’engager à la suite du Christ au service du monde rural, dans la joie d’avoir rencontrer une congrégation pour qui le rural était important. En effet je suis originaire d’une famille d’agriculteurs, j’ai fait aussi des études agricoles, au cours desquelles j’ai rencontré des jeunes du MRJC. Cette vie de mouvement m’a ouverte à une vie d’Eglise plus large. Et en réponse à un appel, je me suis engagée.
 
C’est un lieu d’action de grâce ces 20 ans où j’ai été envoyée en communauté pour une présence toute simple au milieu des gens. J’ai passé dans plusieurs diocèses plutôt au sud de la France et depuis six mois je suis en communauté à Waziers dans le Nord. J’ai assuré un travail salarié en compta toujours en lien avec le rural et en pastorale au service des jeunes en aumônerie et au CMR.
 
Dans ces 20 ans il y a eu en 1994 l’engagement définitif en l’église de Claveisolles. En 2004 les sœurs du Monde Rural sont entrées dans la famille des Sœurs du Prado, moment fort et il y a eu mon 1ier voyage à Madagascar. En 2006 un second séjour de trois mois à Madagascar.
C’est impressionnant cette fidélité du Seigneur qui me permet de le suivre à mon tour. 20ans, où les joies et les difficultés traversées donnent un peu de maturité à un engagement afin de reconnaître humblement la grâce d’être là.
Des moyens m’aident dans le quotidien : la prière personnelle et communautaire, l’Etude d’Evangile, la vie communautaire et la vie de famille des Sœurs du Prado et aussi ma vie apostolique.
 
Dans la prière d’ouverture du 22 avril 1990 2ième  dimanche de pâques, nous demandons :
Augmente en nous ta grâce pour que nous comprenions toujours mieux quel baptême, quel Esprit nous a fait renaître. Nous sommes invités à toujours mieux découvrir comment l’engagement dans la vie religieuse n’est pas autre chose que de vivre radicalement son baptême. La vie religieuse s’enracine dans la grâce baptismale.

 

 

L’assemblée a ensuite prié pour que les membres de nos communautés soient attentifs aux charismes présents parmi eux, et pour que la grâce de Dieu les aide à répondre avec générosité.  

 

Chacun a reçu une image-souvenir avec une Prière pour les Vocations

Article publié par site catéchèse • Publié Samedi 08 mai 2010 • 2083 visites

Haut de page